Paxlovid, la pilule anti-Covid-19 de Pfizer, autorisé par la Haute Autorité de santé

(FILES) This handout file photo provided on November 16, 2021, courtesy of Pfizer, shows the making of its experimental Covid-19 antiviral pills, Paxlovid, in Freiburg, Germany. Canada's health authority said January 17, 2022, it has approved Paxlovid for adults at high risk of progressing to serious disease. - RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / Pfizer " - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS (Photo by Handout / PFIZER / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / Pfizer " - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS

Le Paxlovid est le premier antiviral anti-Covid-19 à obtenir une autorisation d’accès précoce. Il s’agit d’un traitement avant tout destiné aux populations à risque (personnes âgées, individus immunodéprimés…).

La Haute Autorité de santé (HAS) a autorisé, vendredi 21 janvier, l’utilisation de l’antiviral Paxlovid du laboratoire Pfizer comme traitement curatif contre le Covid-19. Le Paxlovid est le premier antiviral anti-Covid à obtenir une autorisation d’accès précoce.

A la suite de l’avis de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), la HAS « autorise l’accès précoce au traitement Paxlovid (nirmatrelvir/ritonavir) du laboratoire Pfizer pour les adultes atteints de Covid-19 ne nécessitant pas d’oxygénothérapie et à risque élevé d’évolution vers une forme grave de la maladie ». Il s’agit donc d’un traitement avant tout destiné aux populations à risque (personnes âgées, individus immunodéprimés…).Lire aussi  Pilule anti-Covid-19 : Pfizer confirme que son nouveau traitement est très efficace

Cette pilule est administrée par voie orale à raison de trois comprimés par jour pendant cinq jours. Il est recommandé de la prendre dès que possible après le diagnostic positif au Covid-19 et au maximum dans les cinq jours suivant l’apparition des symptômes. Efficace contre le variant Omicron, ce traitement réduirait d’environ 85 % le risque d’être hospitalisé ou de mourir du Covid-19, selon des études cliniques.

Sur prescription par les médecins généralistes

La HAS relève toutefois que l’antiviral est contre-indiqué chez les personnes avec une insuffisance hépatique sévère ou une insuffisance rénale sévère. Elle pointe également le risque important d’interactions médicamenteuses lors de la prise de Paxlovid pour les patients qui suivent un autre traitement.

Publié le
Catégorisé comme Santé Étiqueté

Par arnoteruel

Doté d'un esprit entrepreneur, exigeant, fort de plus de 20 années d'expérience et de passion dans l'univers d'internet et des applications web, j’agis aujourd'hui dans la conception des systèmes d’information et documentaires, la stratégie d’innovation et la vision des produits et de l’offre logicielle, ainsi que dans le leadership sur les approches agiles (management de projets et développement usine du software).

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.